Mobilités

À pied

Pour les trajets de moins de 2 km, il est préférable de privilégier la marche à pied, ce sera plus rapide qu'en voiture et bénéfique pour la santé (il est conseillé de faire 10 000 pas par jour minimum).

À vélo

En vélo, on est 2 à 3 fois moins exposé aux polluants de l'air qu'en voiture dans les embouteillages. Il existe même des aides pour passer au vélo (prime à la conversion, le bonus vélo et le forfait mobilités durables).

En bus

La vallée du Vallespir est desservie par les bus liO de la région Occitanie. La ligne 530 assure la liaison entre Arles-sur-Tech et Perpignan toute l'année (attention toutefois aux dimanches et aux jours fériés).

Quelles astuces pour se déplacement autrement ?

Il existe des moyens de réduire l'impact environnemental de ses déplacements :

🚶 Privilégier la marche à pied pour les trajets de 0 à 2 km

🚲 Passer au vélo pour les trajets de 0 à 10 km

🚗 Le covoiturage est une bonne alternative, c'est plus économique, moins polluant, et plus convivial (trois possibilités pour commencer : utiliser un site de mise en relation des personnes intéressées, adhérer au service de covoiturage éventuellement proposé par votre entreprise ou se lancer tout simplement entre collègues ou avec des voisins).

🚌 L'autobus peut être une solution si une ligne passe à proximité de chez vous et de votre lieu de travail et que les horaires correspondent avec vos horaires

💡 Optimiser ses trajets : déposer les enfants, faire les courses et poster du courrier sur le même trajet (domicile-travail)

•                           •                          •

Et pour les vacances, comment se déplacer autrement ?

Les vacances sont aussi un moment idéal pour réfléchir à une autre manière de se déplacer.

Les 3/4 des émissions de gaz à effet de serre du tourisme sont liés aux transports et 40% de ces émissions sont dues à l'avion. Ces transports ont un impact environnemental non négligeable.

Par exemple, un aller/retour Paris-New York en avions pour 1 personne (12 000 km) = la consommation annuelle du chauffage d'un petit appartement.

Pour 1 km, l'avion est 7x plus polluant que le bus, 14x plus polluant que le train et 40x plus polluant que le TGV.

Partir loin pour tout oublier oui, mais... on peut aussi être surpris par la diversité des paysages sans aller très loin (en France ou dans les pays proches).

QUELQUES ASTUCES :

🧭 Opter pour les voyages en covoiturage, train, bus, bateau (pas paquebot) voire vélo quand c'est possible

🧭 Regarder ce qu'on peut faire dans la région avant de chercher à partir à l'international

🧭 Veiller à respecter l'environnement des pays que l'on découvre (rapporter ses piles en France s'il n'y a pas de système de récupération sur place, éviter d'utiliser trop de savon et de shampoing si les eaux usées ne sont pas traitées, etc.)

🧭 Si on doit absolument prendre l'avion, prévoir des séjours aussi longs que possible pour amortir son empreinte carbone liée au vol en privilégiant les vols sans escale (le décollage contribue beaucoup aux émissions de gaz à effet de serre)